Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rainette arboricole

Publié par SB

La Rainette arboricole est l’espèce d’amphibien la plus menacée en région Champagne-Ardenne. Ce constat fait consensus dans les associations naturalistes régionales. Afin de déterminer l’ampleur de cette situation, il était indispensable de lancer une vaste enquête de terrain pour identifier et analyser les dernières stations régionales où cette espèce se maintient encore. Un programme d’inventaire complet a ainsi été mis en œuvrede 2009 à 2011 sur la totalité des territoires où l’espèce était connue ou suspectée.

Les résultats de ces prospections ont mis en évidence la présence éparse de la Rainette arboricole sur le territoire régional. Le plus gros foyer est localisé dans le département de la Marne autour des massifs boisés de Reims et d’Epernay sur les secteurs de plateaux qui surplombent les coteaux du vignoble champenois.

D’autres petits noyaux de population sont répartis sur le reste du territoire dans des secteurs « historiques » (le Chaourçois et la vallée de l’Orvin dans l’Aube, la Bassée champenoise entre les départements de l’Aube et de la Marne et l’Argonne dans la Marne) mais ces « petites » populations sont fortement menacées étant donné la faiblesse des effectifs (2 à 5 chanteurs). Il est fort probable que les populations champenoises soient en lien avec celles des départements limitrophes, l’Yonne, la Côte d’Or (21) et l’Aisne (02), départements dans lesquels la Rainette arboricole est commune à assez commune, même si son statut en région picarde semble plutôt rare (d'après DUGUET et MELKI, collection Parthénope, 2003).

Il convenait donc d’engager des actions de conservation autour des stations présentant un effectif encore important notamment sur les plus gros foyers de la région où la densité de présence est la plus grande, avec des complexes de mares cohérents. C'est tout l'enjeu de l'action menée en novembre 2012 sur la commune d'Igny-Comblizy.

Répartition actuelle (et ancienne) de la Rainette arboricole (Hyla arborea) en Champagne-Ardenne (données par commune). Les lignes correspondent aux limites des différentes régions naturelles.

Répartition actuelle (et ancienne) de la Rainette arboricole (Hyla arborea) en Champagne-Ardenne (données par commune). Les lignes correspondent aux limites des différentes régions naturelles.

Commenter cet article

Stéphane 21/01/2013 10:34

Merci Jean pour cette remarque. L'ampleur de la disparition de la Rainette en Champagne humide et surtout dans les Ardennes reste une énigme. Il est vrai qu'il y a encore des mares et qu'elles ne sont pas toutes empoissonnées. Lors de notre visite à Maaseik en Belgique, Peter de Natuurpunt a beaucoup insisté sur la nécessite de présence en périphérie des mares de jonchaies (où se cachent les jeunes imagos) et de ronciers où les adultes peuvent s'alimenter et se préparer à passer l'hiver. La volonté de faire propre en broyant systématiquement les jonchaies et les ronciers peut avoir un impact direct considérable sur la Rainette. Et, il est aussi vrai que chez nous les paysans apprécient le broyeur. Cependant, je ne pense pas qu'il y ait une grande différence de gestion des prairies et de leurs abords en Brie champenoise où l'espèce se maintient qu'en Champagne humide où elle a disparu. Une autre cause notamment la présence d'un pathogène n'est donc pas à écarter, le problème est le coût de sa recherche et de sa mise en évidence.

jeanduder 21/01/2013 00:41

Il est très intéressant de voir la répartition et la disparition de la rainette, mais les causes en sont-elles bien identifiées? En Champagne humide, les mares en pâture et les marais sont loin d'avoir tous disparus...Le morcellement ne paraît pas suffisant pour expliquer cela, si?