Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rainette arboricole

Publié par SB

On pourrait penser que les cumuls de précipitations de ce mois de mai ont tout pour plaire à la gente batracienne. C'est compter sans l'impact des températures bien basses qui ont conduites nos amphibiens à se cacher.

Ainsi, dans les mares, les Tritons sont bien discrets mais ce n'est probablement pas parce qu'ils ont déjà repris le chemin de leur territoire terrestre, normalement dès la mi-mai. Les quelques femelles de Triton alpestre aperçues ces derniers jours dans une mare étaient encore bien rondes. Leurs larves devraient pourtant être déjà formées.

Le Sonneur à ventre jaune se cache, là où on l'entend toujours à cette saison. Les ornières en eau sont pourtant légion. Les grenouilles vertes sont muettes ou presque alors que le fraye devrait battre son plein.

L'Alyte accoucheur s'est tu également depuis début mai...

Bref, comme à nous, il leur manque un peu de chaleur.

Pour les espèces qui se réveillent les premières de leur torpeur hivernale (Salamandre tachetée, grenouilles rousse et agile), c'est tout de même la fête, car leurs larves ne rencontreront pas cette année l'assèchement redouté avant leur métamorphose des points d'eau où elles sont nées.

Grenouilles rousses (encore aquatiques) dans la mare du jardin le 18 mai 2013 à l'occasion d'un rare rayon de soleil

Grenouilles rousses (encore aquatiques) dans la mare du jardin le 18 mai 2013 à l'occasion d'un rare rayon de soleil

Commenter cet article

Rémi 28/05/2013 09:52

L'activité reprend de temps en temps à la faveur d'une amélioration météorologique (notamment chez le sonneur), mais ce constat se remarque généralement : peu de tritons détectables à l'eau en apparence, grenouilles "vertes" bien discrètes même dans le sud... cela semble assez inhabituel en effet. Cela semble encore pire en altitude à partir de 1000 m environ (Haute-Loire par exemple).