Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rainette arboricole

Publié par SB

La commune de Ville-sur-Terre a choisi de reboiser une parcelle cultivée d’une dizaine d’hectares en bordure de sa forêt communale.

Dans les parcelles de prairies et les boisements à proximité, la présence du Triton crêté (Triturus cristatus) et du Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata) sont avérées et suivies par le CPIE du Pays de Soulaines. Ces deux espèces sont dites d’intérêt communautaire, c’est à dire inscrites à l’annexe II de la Directive Européenne Habitats Faune Flore.

Ces deux espèces n’ont pas les mêmes exigences bien qu’on les rencontre parfois sur ce territoire dans les mêmes points d’eau.

Quatre dépressions aux morphologies variées ont ainsi été creusées le 19 octobre 2012 à l'initiative du CPIE du Pays de Soulaines dans le cadre du programme d'actions régional en faveur des amphibiens.

Deux mares de forme allongée sont destinées au Sonneur à ventre jaune. Elles sont de dimensions assez modestes (largeur  3 à 4 mètres, longueur 15 à 20 mètres, profondeur max. 20 à 60 centimètres). Elles devraient s'assécher en période estivale pour limiter le développement d'autres espèces et favoriser le Sonneur à ventre jaune. Le suivi qui sera mené en 2013 permettra de suivre cet assèchement et la colonisation effective par le Sonneur.

Les deux de forme arrondie, destinées au Triton crêté, sont d’une surface de 80-100 mètres carré. La profondeur en eau atteindra au moins un mètre à la fin de l'hiver. Elles ne devraient pas s'assécher tous les ans mais certaines années sèches pour empêcher la colonisation par les poissons, espèces concurrentes ou prédatrices du Triton crêté, notamment de ses oeufs et de ses larves.

Lors du creusement, les remblais ont été régalés à l'aval en formant un cordon pour ne pas bloquer les écoulements sur la pente naturelle en amont des dépressions créées.

Les mares créées ne seront pas favorables qu’au Triton crêté et au Sonneur à ventre jaune, elles pourront également être fréquentées par d’autres espèces patrimoniales :

  • les amphibiens : 8 espèces recensées dans les environs coloniseront rapidement les nouvelles mares ;
  • les odonates et les invertébrés d’eau douce : les mares seront le milieu de vie et de reproduction de nombreuses espèces notamment de libellules;
  • les oiseaux ;
  • les mammifères pour s’y abreuver.

Nous avons profité du creusement pour extraire et exporter de l'argile afin d'impermabiliser de nouvelles mares sur un territoire au substrat naturel perméable dans la région naturelle de la Champagne crayeuse. A suivre...

 

Mares creusées à Ville-sur-Terre le 19 octobre 2012Mares creusées à Ville-sur-Terre le 19 octobre 2012Mares creusées à Ville-sur-Terre le 19 octobre 2012
Mares creusées à Ville-sur-Terre le 19 octobre 2012Mares creusées à Ville-sur-Terre le 19 octobre 2012
Mares creusées à Ville-sur-Terre le 19 octobre 2012Mares creusées à Ville-sur-Terre le 19 octobre 2012Mares creusées à Ville-sur-Terre le 19 octobre 2012

Mares creusées à Ville-sur-Terre le 19 octobre 2012

Nouvelles mares de Ville-sur-Terre

Commenter cet article

http://seowebsitenow.com/ 06/03/2014 08:15

Good to know that the town of Ville-sur-Earth chose to reforest cultivated plot of ten acres. Earlier they cut down the trees and started farming. Now they decided to dig four big ponds and to plant trees. Thanks for sharing this news.