Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rainette arboricole

Publié par Stéphane B. & Aymeric M.

En mars 1995 paraissait sous la forme d’un numéro spécial de l’Orfraie, revue régionale de la LPO Champagne-Ardenne, l’Atlas de répartition des amphibiens et reptiles de Champagne-Ardenne coordonné par Patrick GRANGE. Il faisait suite à un atlas préliminaire paru en 1982.

Lancé en 2009, l’observatoire régional des amphibiens et reptiles de Champagne-Ardenne se poursuit avec pour objectifs de combler certaines lacunes de connaissances et d’étendre les actions engagées de création de mares et de sensibilisation.

Depuis 2010, toutes les données obtenues dans ce présent programme sont intégrées dans « Faune Champagne Ardenne » (FCA), base de données en ligne administrée par la LPO Champagne-Ardenne.

Cet outil est le principal émulateur pour développer l’acquisition de nouvelles données, notamment sur les amphibiens et les reptiles de Champagne-Ardenne.

En 2011, 1389 nouvelles données d’amphibiens et 360 données de reptiles avaient été saisies.

En 2012, 1819 données d’amphibiens et 582 de reptiles ont été saisies.

Le soufflet retombe un peu en 2013, avec 1607 données saisies pour les amphibiens et 345 pour les reptiles.

Surtout, ce nombre de données saisies est très limité au regard de l’engouement suscité par les oiseaux qui rassemblent plusieurs dizaines de milliers de données saisies par an.

Vingt ans après la première synthèse cartographique régionale, un nouvel état des lieux des populations d’espèces d’amphibiens et de reptiles est nécessaire.

Les habitats aquatiques disparaissent ou se dégradent : suppression des mares, drainage, empoissonnement systématique de tous les types de plans d’eau, pollutions... Les habitats terrestres régressent ou se fragmentent : suppression des surfaces en herbes (prairies et jachères), arrachage des haies, accroissement du trafic routier, disparition des pelouses et des landes, homogénéisation du paysage…

Notre herpétofaune s’appauvrit. La Rainette arboricole, le Crapaud calamite et la Vipère péliade font partie des espèces dont les populations ont le plus fortement régressé depuis 20 ans.

Les autres se maintiennent difficilement sur certains territoires.

Face à ces évolutions, il s’avère aujourd’hui important de faire un nouveau point sur l’état des connaissances régionales.

Les cartes de synthèses qui illustrent ce document ont été réalisées à partir des données saisies sur FCA depuis 2010 complétées de celles de la base de données initiale de la LPO Champagne-Ardenne.

Malgré l’importance du nombre de données collectées, ce travail ne peut être considéré comme une représentation fidèle de l’état actuel des connaissances régionales. En effet, de nombreuses données collectées, notamment dans le cadre de l’inventaire ZNIEFF, du Réseau Natura 2000, des études d’impacts… ne sont pas saisies dans FCA ; et de nombreux territoires ne sont pas prospectés...

Ces premières cartes permettent de visualiser les lacunes à combler et de cibler ainsi l’effort des prospections à venir.

Nous ne nous sommes pas encore fixés un objectif de rendu, une « deadline » comme on dit parfois, pour la finalisation d’un nouvel atlas des amphibiens et reptiles de Champagne-Ardenne.

Souhaitons que ces premières cartes vous apportent la motivation de parcourir les zones blanches de données de notre territoire régional à la recherche de ces espèces.

L’aventure ne fait que commencer.

Commenter cet article